Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 14:47

Pics: Les Tajines Russes


      Je me suis toujours demandée comment celui qui pousse ses premiers cris en altitude fait-il?  Est-t-il de nationalité Air-France ou simplement citoyen des airs? Comme le dit un bourguignon (presque pure souche): «ce qui détermine mon existence, ce n’est pas tant d’où je viens que ce que je deviens». Ce n'est pas la Bourgogne qui l'a adopté mais lui qui l'a choisi! Je ne suis ni ce que l’on voudrait que je sois: une gentille métisse, immigrée de seconde génération, intégrée et civilisée. Juste une ici-sienne beur demi-slave. Je ne suis nulle part chez moi et partout à l’aise. Serais-je victime du syndrome de la Double-Absence (voir triple ayant le fessier entre 3 chaises)? Ça me convient d'être une schizophrène en puissance adaptative. Si tu te dis que je suis le fruit d'un effet de mode, je t'arrête de suite et si tu te dis que je suis le fruit d'une erreur, ou que je  suis impure, tu peux cliquer sur la croix rouge. Concilier et composer avec ses identités, ses appartenances, ses cultures et le reste du monde, voilà ce qu'être métis.
S
acré reste du monde qui pense que le métissage est une richesse, une faiblesse, une double-chance ou une double peine. Pour les beurs, je suis macédonienne et à ce qu’en dises les descendants de yougo, je suis marocaine. Je suis tout ça à la fois. Je ne renie rien et ne ferais pas de choix. Ni plus l'une, ni plus l'autre! Je suis aussi française (de papiers voir plus si affinité): je me rappelle être née là, le premier mot que j’ai dit, devait être ‘putain’ (la vie c’est pas toujours très beau et déjà je le savais), j’ai été scolarisé ici et je sais que je finirais, sûrement, 6 pieds sous terre dans un cimetière français! Être métisse, c’est une richesse qui te rend adaptatif sans renier ou revendiquer.

Veux-tu savoir ce que j'entends depuis près de 22 ans? Allez DJ, lance ta douce musique de la méconnaissance et des préjugés:


     Tu viens d'où? (d'entre les cuisses de ma mère) / T'es née en France? (pourquoi pas toi?) / Tu préfères quel pays? (le Brésil) / Quel parent ? (ma grand mère) / Y a l'électricité chez vous? (chez moi en Touraine? oui mais faut pédaler!) / Vous avez Internet? (Inter-quoi?) / Retourne vivre dans ton tipi! (hein?) / Ça vous manque pas trop la Guyane [ou autres contrés exotiques]? (si, il fait très froid ici) / Je veux un bébé métis c'est trop trop beau (moi en bonne santé) / Y a des noirs qui vivent dans des arbres! (oui ils se déplacent en lianes à grande vitesse) / J'aime pas les arabes mais toi je t'aime bien! (ouuuf, je ne le suis qu'à 33,3%) / Vous êtes certaine d'être de nationalité française? (et vous?) / J'adore le thé à la menthe, le couscous, j'adoooooreuh le Maroc (???) / Depuis quand t'es en France? (depuis Toujours) / T'es pas métisse vu que t'es pas noire! (et mon cul c'est du poulet halal!)...


P
uisque le métissage est réduit à un taux de mélanine suffisamment élevé je vais m'en donner à coeur joie! 1, 2, 3, partez... Être métis, c'est la classe internationale et mieux qu'être enfant de Cham au gros nez, sale, mal odorant et aux cheveux approximatifs. Un noir, tu ne peux lui faire confiance car à la base, il a quelque chose à se reprocher! Un noir ne sera jamais la moitié de ce qui fait qu'un métis c'est la moitié d'un Homme (civilisé). Et quand t’es noir, t’es noir et ça c’est pour la vie (sauf Mickeal Jackson). Je dis ça mais je dis rien parce que les antillais aiment pas l’Afrique, peut être vexés que leurs ancêtres ne se soient pas assez accrochés au Continent! Sacré Kuntakinté! Tchiiiip! C’est que des Bounty ni-blanc ni-noirs, qui ne savent que sauter en l’air dans les soirées dancehall avec leur t-shirt 971-2-3-4 (après ils savent plus compter)! Puuuuuuuull-up! Ils ont le rythme dans la peau alors que les Toubabs, ils dansent avec leurs deux pieds gauches! Tout est de la faute de ces racistes de Bab' parce qu’ils sont jaloux! Ils veulent tous bronzer mais en décembre c’est compliqué! Les pigmentés en ont des grosses mais les blancs compensent avec leurs cerveaux et puis leur vie est cool à eux parce qu’ils sont blancs! Quelle aventure...

 

Alors, MERCI Baba, MERCI Mama pour ma diversité, d’être venus vous perdre en France pour me faire, pour la liberté, cette tolérance, cet amour qui vous étouffe et que vous montrez maladroitement, d'être fiers, de croire en moi, pour les fraudes en tout genre pour qu’on ne manque de rien, pour l'espoir que vous placez en moi et de m'avoir prévenu dès le départ qu'il faudrait se battre pour se faire accepter mais que l'auto-détermination c'est ce qu'il y a de plus beau... Comme si le métissage était un must have car en phase avec l'époque. Je ne veux pas être une excuse ni plus l'alibi d'une société qui se dit humaine et égalitaire car nous sommes mis sur le devant de la scène. Comme si on avait obtenu notre quart d'heure de gloire, notre visibilité. Je ne veux pas être un symbole, une icône de l'universalisme ou récupérer les miettes qu'on voudra bien me donner car cette promotion éclaire n'est pas une fin en soi. Je ne suis pas que mon patrimoine génétiquo-biologique ou une métisse parmi tant d'autre mais singulière donc une personnalité à part entière. Je suis née les poches vides mais le coeur plein d'identité, d'altérité et d'identités dans l'altérité. Alors moi l'hybridité, le paradoxe inattendu ethniquement différent, moi, "l'un et le multiple" à l'apparence ambiguë: Je suis métisse, je ne me soigne pas mais surtout je vous emmerde!

 


J'ai cité: Gaston Kelman, Abdelmalek Sayad , Rocé, et la Scred Connexion...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

toro 05/06/2009 03:58

la preuve, le metissage c'est de la merde, vive les races differentes!

S-H-S 05/06/2009 10:38


il se passe quoi l'Afghan sur Eduslide?


Red Lions 94 02/04/2009 00:53

Salut salut Babouchka, ici les Red Lions 94.

Nous n'avons pas été hyper corrects avec toi, parce que t'as lâché un commentaire chez nous (sur une chanson de Common, tu te souviens ?), mais on avait jamais trouvé le temps de parcourir ton blog en entier et de répondre (problèmes d'accès à internet, tout ça, enfin... toi même tu sais).

Alors on répare notre erreur comme on peut...

Franchement, ton blog il est super tranquille posé, les dessins sont trop beaux, la vérité, change rien ! On dirait vraiment un journal intime à plusieurs... mais un journal intime de la jeunesse métisse féminine populaire (rien que ça).

Alors forcément, comme on vit de la même identité métisse, dans la même époque de merde et la même classe sociale, on a fatalement souvent les mêmes réactions, les mêmes références culturelles, tout ça.

(D'ailleurs, si t'as kiffé Common (We do it for the People), obligé que tu kiffes aussi le vieux clip de Karlito qu'on a mis entretemps.)

Voilà voilà, peut-être que t'as suivi notre blog depuis, peut-être pas, ou peut-être que t'as vu des stickers (ou autres...) dans ton quartier si t'es du 94. Mais dans tous les cas, si t'as des critiques (positives ou négatives, bien sûr !), des propositions, des idées, des dessins, et même des délires, hésite vraiment pas, on verra ce qu'on peut faire !

Parce que c'est que toutes et tous ensemble qu'on pourra mener l'offensive de la culture métisse et populaire !

P.S. : ça te pose un problème si on met ton blog dans nos liens ?

Encore P.S. : sur le dessin en haut, ya pas une faute d'orthographe ? (blakaniques au lieu de balkaniques)

Ninja 01/03/2009 17:12

Tu es TOI que tu sois metisse ou pas ne change pas le fait que tu soit TOI, le plus important se trouve a l'interieur et non a l'exterieur bien que les gens sont tellement cons pour la plupart et qu'ils se permettent de juger surtout les apparences. Au lieu de JUGEr ils feraient mieux de Se Reagrder mais ils sont même pas foutu de voir leurs défauts, trop cons pour se rendre compte que la société t'impose une pseudo Normalité. Chacun est UNIQUE (sauf les cons) et chacun à droit de vivre avec ses convictions et ses différences. Voila mon Avis et mon Sentiments.

Melissa 02/02/2009 16:06

Toujours aussi plaisante à lire...
Moi aussi je suis métisse... Blonde aux yeux bleus, d'un papa blanc, d'une maman blanche, une belle maman noire, un premier petit frère tout noir (noir ? noir ? comme disent mes potes. Et oui tout noir lol) un autre petit frère métisse lui et encore 2 autres tous blancs...
Eh oui on est pas tous du même papa ou de la même maman lol
Alors je dis oui à la diversité qui nous ouvre les yeux et le cœur, je dis oui au métissage des couleurs et des cultures...

S-H-S 04/02/2009 00:30



On est tous métisse, sinon comment expliquer que le couscous soit le plat preferé des français? (je ne suis pas couscousophile)
Si ça c'est pas un exemple de metissage culturelle je ne suis plus carteronne!
Mais il ne faut pas trop le dire à certains, ça pourrait les tuer...
En tout cas merci d'avoir partagé ton experience!!
A bientot je l'espère ! 



LADY MARIANNE 01/02/2009 19:47

Bonsoir et bienvenue à la communauté "forum libre expression "
un article est publié sur mon blog chienne de vie avec ton lien -
amicalement Lady Marianne

yaya 26/01/2009 17:48

Il y a matière à débattre avec toi ;-)

yaya 26/01/2009 17:47

ça fait toujours froncer les sourcils de te lire... merci!

Bien sûr que lorsque je parle de mixité ça concerne complètement les enfants d'immigrés (que nous sommes également en partie). Ils vivent de la même manière cette mixité de culture donc cette dualité qui en découle. La seule différence est au niveau familial. Les métisses vivent cette dualité en interne, à l'intérieur même de leur famille en plus de la vivre dans la société (ici ou là bas) comme les enfants d'immigrés.
Vraiment la différence est que les conflits culturels s'expriment en + dans l'intimité même de la famille, raison pour laquelle c'est autant déstabilisant.

yaya 26/01/2009 15:41

Tu parles souvent de sujets qui me touchent tout particulièrement alors j'ai de quoi déblayer.

Sujet auquel je serai (tout comme toi) éternellement confronté. Une mixité qui fait partie intégrante de notre existence. Impossible de fuir. J'y ai longtemps pensé, j'y pense encore parfois. Une dualité à échapper. Me réfugier ailleurs. J'en ai rêvé.

Comme tu l'évoques en parlant de "effet de mode", les métisses sont souvent vus avec des yeux doux, admiratifs, te félicitant presque. J'y peux rien moi! Je me passe volontiers des félicitations comme des reproches. On présente toujours le métissage comme le symbole candide de l'égalité. C'est absolument faux! ça représente le mélange entre les pays, les races certes. Mais certainement pas la paix. Les mariages mixtes reflètent les relations entre les peuples en question. Ces relations peuvent être conflictuelles entre les deux êtres et entre leur familles respectives. Un exemple : un couple franco-allemand cohabitera sans grandes tensions, sans vraiment de dangers puisqu'il n'y a pas de tensions (ou presque) entre les peuples en question. Pareil pour un couple tuniso-algérien par exemple. Il y toujours une petite rivalité mais rien de méchant. Par contre, pour les métisses africain-français ou autres, il y a des tensions de tout genre entre les peuples. Le couple mixte est comme une maquette miniature de ces relations souvent conflictuelles. Malgré tout, certains arrivent à être diplomates et ça se passe bien.
Enfin bref, tout ça pour dire qu'il n'y a RIEN de fondamentalement bien dans le métissage. J'ai oublié de conclure que le (ou la ;-)) jeune métis(se) au milieu de tout ça est la première "victime" des conflits et le déchirement qui va avec.
Ce n'est certainement pas les mariages mixtes qui arrangeront les tensions entre les peuples, comme les gens le disent souvent et avec naïveté, mais c'est plutôt l'inverse!

"Concilier et composer avec ses identités, ses appartenances, ses cultures et le reste du monde, voilà ce qu'être métis." ... (je dirais plutôt) voilà ce que doit devenir un métis. Je suis bien placé pour le dire. J'en ai longtemps eu honte. Gamin, je préférais me fondre parmi les beurs, m'y faire une place quitte à nier mon ascendance française. Il m'est arrivé même de rougir lorsqu'un jour, un collégien l'avait découvert et me l'avais rappelé. J'en souris aujourd'hui. Comprendre son identité plurielle, l'assumer et la faire reconnaître est un long cheminement qu'on se doit d'entreprendre. Cette identité est incomprise par tous même parfois par moi-même. Il n'y a rien de confortable à être métis. Il y a une richesse à acquérir certes.
Parce qu'incomprise, l'identité du métis est confuse. Les uns et les autres lui diront toujours ce qu'il n'est pas, jamais ce qu'il est.
Je pense, pour ma part, que l'identité du métis est non seulement plurielle mais elle a aussi la particularité d'être fluctuante. Elle n'est pas fixe, raison pour laquelle on arrive jamais à la cerner. Elle est bipolaire (voire tripolaire pour toi) et elle ne cesse de naviguer d'une rive à l'autre.

Ce qui me fascine le plus chez les hybrides que nous sommes c'est ce que tu appelles "puissance adaptive". La capacité naturelle à s'adapter à un environnement comme à un autre. Autre exemple fascinant, On me raconte une histoire en arabe, je la répète naturellement et inconsciemment en français et le pire, je suis incapable de la répéter en arabe. ça c'est dû au "système d'exploitation" de mon cerveau qui tourne en français et qui reconverti donc tout en français.

Assumer son identité plurielle et donner droits et respect à chacune de ses origines malgré tous les dires, c'est un effort de tous les instants.

Merci jeune fille pour cet article stimulant! Respect à toi.



PS : J'espère que mon commentaire sera suffisamment compréhensible.

S-H-S 26/01/2009 17:32



Sacré Super-Apatride, c'est toujours kiffant de te lire parce que tu creuses toujours et argumentes!! Merci pour ça et pour ton cerveau en ébullition! Les exemples que tu donnes m'ont fait
sourire car je me suis souvent reconnue! J'aime parler de ces sujets peu abordés (sauf lectures très spécialisées voir disciplinaires). Pourquoi on ne parle pas 'moi' (donc de beaucoup d'entre
vous)? Je crois que c'est là, la plus grande question! Et oui le métissage c'est avant tout la croix et la bannière pour nos parents, nous même... et ensuite c'est « affronter »
'autrui'. Harmoniser un couple composé d'êtres culturellement si différent c'est périlleux. Toutes les courbettes (et croche-patte) que l'on nous fait, parce que l'on serait l'Avenir n'est que
secondaire puisque c'est une question de vécu au quotidien. Le métissage, malgré tout ça reste un fantasme de 'colons' ou un résidu moisi d'Universalime. Comme si on allait tous se 'mélanger'
(alors que l'endogamie c'est une norme quasi universelle), tous s'aimer et faire une ronde autour de la terre. (métissez-vous, oui, mais tendez vers une ''occidentalisation'' svp). En effet, nous
sommes des schizophrènes en puissance adaptative! Après on est juste des hybrides pas des sur-hommes... quoi que... la richesse liée au métissage se résume souvent à se connaître au moins
superficiellement et à savoir affronter le monde, à être plus fort tout simplement face à l'adversité...


Retranscrire l'arabe en français ça demande beaucoup de travail car « traduire c'est trahir » alors redonner la substance du truc c'est être magicien! Alors vive tes automatismes!


Ce questionnement et cette réflexivité sont communs au genre humain, juste peut être plus amplifié pour nous... alors je me demande si les descendants d'immigrés (tout court) se posent autant de
questions, eux qui sont dans des proportions différentes confrontés aux même dualisme entre ici et là bas...










  • : Le BLOG de La-Babouch-K
  • Le BLOG de La-Babouch-K
  • : Nous, notre gueule & l’ego-trip de notre notre propre personne.
  • Contact

Intro à la Conclusion..


La-Babouch-K® est née d'une fusion entre une chaussure pointue aérodynamique reçue en pleine face et d'une matriochka alcoolisée au thé à la menthe.

Bon ok, en vrai c'est parce qu'elle est ethniquement beur demi slave et qu'elle a une passion pour la chaussure pointue d'Afrique du Nord.

La-Babouch-K® c'est toutes les babouches (K ou pas), co-auteurs et instigateurs d'idées pour l'alimentation de la billetterie blogienne.

Alors, enfile tes babouches, n'hésite pas à laisser tes impressions, critiques, idées ou suggestions...

Bonne errance en Babouch-K-ratie ®.

Recherche-K