Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 21:51
Robert-Doisneau---1943---Le-remorqueur-du-Champ-de-Mars--re.jpg

Ca démarre en équipe, on a des amis à ne plus savoir les compter. A chaque fois que la vie vient te chatouiller de l’une de ses épreuves, tu peux commencer à faire le décompte. Et finalement, tu te dis  qu’il y a bien trop de doigts sur ta propre main gauche pour pouvoir les recenser. Et pourtant tout avait si bien commencé ! « Amis pour la vie… à la mort ! T’es comme mon frère, ma sœur, je t’oublierai jamais. Je serai toujours là pour toi... ». On fait les 400 coups ensemble et du jour au lendemain, sans prévenir, on coupe les ponts ! Plus de nouvelle, bonne nouvelle et tu deviens veuf de ton ami qui n’a « pas trop le temps en ce moment », voir plus le temps du tout. Il y a les amnésiques qui finissent par t’oublier. Les sourds qui n’entendent plus le téléphone sonner. Les paralysés qui ne te rendent plus visites. Mais la pire des maladies qui puisse frapper un ami est la cécité car il ne te reconnaitra même plus dans la rue. Plus rien jusqu’au jour où il a besoin de toi et refait surface.

 

« Il faut savoir accepter un chien avec ses puces », donc ses défauts, peines, joies, erreurs, regrets ou victoires et surtout qu’il change. On ne devrait rien attendre d’un ami, pas même de la réciprocité. On ne devrait pas les juger ou comptabiliser le temps donné. Pas parce que c’est ça, la vraie-amitié mais car il faut apprendre à protéger son « boomkoeur » des assauts d’opportunistes qui savent s’investir juste ce qu’il faut et entretenir superficiellement les liens d’amitié… pour que toi, tu continues à y croire. Comme j’aime le dire: « pour sa rareté, son intemporalité et sa pureté qui font sa valeur, l’amitié est comme un diamant ». Et pour en trouver un, il faut charbonner longtemps! Je vous épargne mon délire au sujet de l’art du charbon sublimé par la nature, cette réfraction hypnotique de la lumière à l’infini… Au passage, j’accuse Charles Ingals d’avoir fait croire qu’il faut aimer celui qui te jette la 1ère pierre. Comment faire confiance à un type qui en 205 épisodes n’a pas changé une seule fois de chemise ? C’est l’arnaque du siècle, la Prairie… ou pas car j’épouserai bien un Charles Ingals. Un homme droit, intègre, plein d’honneur, de valeurs, de respect et qui joue du violon! Réflexion faite, je connais déjà trop de joueurs de pipo! (Et je préfère le joueur de poker du local des RiveDuCher même s’il pense que je dois aller me faire foutre…)


Tu as cru en vos projets qui n’étaient que des plans sur la comète. Malgré qu’ensemble vous ayez tout partagé, vos enfants ne se connaitront pas, vous n’irez pas ensemble jusqu’au bout de votre vie et de vos rêves. Affinités, points commun, complicité ne riment en rien avec amitié parce que ça tourne avec le vent. Alors peu importe le côté « éphémère » (10 ans dans une vie ce n’est rien) de certaines amitiés, parfois quasi fraternelles, nos vies changent et il arrive qu’on se détache. Les destins ne font que se croiser et souvent finiront par se séparer. On ne subit pas une amitié, on la choisit sinon ça s’appelle une erreur de jugement ! Sur le coup on pense ne plus jamais donner sa confiance ou s’attacher de peur des séquelles et des bleus de l’âme… mais on apprend de ses erreurs ! Il y a malgré les aléas de la vie, des amitiés à toute épreuve qui ne s’effritent jamais, un fil invisible vous relit à cet ami et même après de longues absences. C’est pourquoi, je garde les bons souvenirs et me fiche des fins comico-tragiques car je sais que la haine reste une entreprise qui demande bien trop d’efforts, qui à défaut de détruire autrui, calcine ton âme.  

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ninja 27/03/2010 11:56


Que de vérité dans ce bilet toujours aussi bien cuisiner à la Sauce LGPH, mieux cuisiner que le gateaux au chaud co là a la mode fast food mdr. C'est vrai que la vie t'éloigne parfois de tes amis,
mais les vrais sont toujours là, pas toujours dispo, souvent des pensées pour toi. Parfois il rappel souvent, parfois moins souvent. Mais nos VRAIS AMIS ont toujours une place pour nous dans leur
coeur et nous reconnaissent dans la rue. Malheureusement y'as des en cul lé de profiteur et de manipulateur. Moi je suis manipulateur mais seulement de sourire (n'est il pas ma Grande?).


yaya 22/03/2010 14:59


Un vent de nostalgie m'a mené jusqu'ici. J'ai feuilleté les pages de ton blog une à une. Je ne peux pas réagir à chacun, tu m'en excuseras!
Je le fais pour celui-ci, normal je m'y suis senti un peu concerné... je ne sais pas dans quel sens dois-je le voir. A qui faire porter la responsabilité de cet effritement? Aux aléas de la vie? Je
ne pense pas, c'est souvent un bon moyen de s'innocenter! C'est une responsabilité partagée certainement, je ne nie pas la mienne.
Tu sauras que je n'ai jamais eu la mémoire courte et qu'au fond de mon coeur, chacun de ceux que j'ai pu aimer dans ma vie même en un bref instant garde une place qui leur est réservée, même si
elle peut paraître empoussiérée. Il est vrai, j'aurais aimé qu'elles soient et restent occupées. Mais ainsi va la vie, et ainsi elle me mène!
[... oulaa j'allais presque me lamenter, me bouffoniser car... Une règle d'or : Il n'y a que les bouffons qui se posent en victimes!]

Bref, excuse mon humeur troublée et que Dieu préserve tes pas jeune vigoureuse!


S-H-S 23/03/2010 08:14



Que ce soit dit: personne n'était spécifiquement dans mon viseur quand j'ai rédigé cette inutilité. A la base elle était hardcore mais l'avantage du traitement de texte c'est qu'on peut
pondérer son propos effacer et y mettre du miel. Ma situation (entre 4 murs) du moment y avait incrusté plein de rage mais ça ne sert profondément à rien. Je ne cherche aucun responsable dans le
délitement de certaines relations non pas par lâcheté ou facilité mais parce que ça ne sert à rien. [Histoire de ne pas plus me "bouffoniser" qui sait?!]. A quoi bon? Je dis ça pour toi mais
aussi pour les "autres" chez qui mon blabla aura suscité des réactions.
Well... "sun is shining the weather is sweet" (c'est ma maxime pour cette nouvelle saison) alors j'espère que ça se passe bien pour toi vieux Chauve à l'humeur troublée, que tes "rêves" se
réalisent Monsieur et que tu ira jusqu'au bout. TbarkAllah oufik!



onsenfout 19/03/2010 12:30


"Réflexion faite, je connais déjà trop de joueurs de pipo..." jai envie de dire bien fait pour toi


S-H-S 19/03/2010 12:58


Ce sont surtout mes oreilles qui en souffre... Comment écouter du pipo sans avoir un large sourire ou qu'un éclat de rire navré ne s'échappe de ma bouche? Un vrai sport de compétition. Trop dure
la life.  Merci pour ce commentaire constructif.


  • : Le BLOG de La-Babouch-K
  • Le BLOG de La-Babouch-K
  • : Nous, notre gueule & l’ego-trip de notre notre propre personne.
  • Contact

Intro à la Conclusion..


La-Babouch-K® est née d'une fusion entre une chaussure pointue aérodynamique reçue en pleine face et d'une matriochka alcoolisée au thé à la menthe.

Bon ok, en vrai c'est parce qu'elle est ethniquement beur demi slave et qu'elle a une passion pour la chaussure pointue d'Afrique du Nord.

La-Babouch-K® c'est toutes les babouches (K ou pas), co-auteurs et instigateurs d'idées pour l'alimentation de la billetterie blogienne.

Alors, enfile tes babouches, n'hésite pas à laisser tes impressions, critiques, idées ou suggestions...

Bonne errance en Babouch-K-ratie ®.

Recherche-K