Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 11:40

Aujourd’hui la paix a été récompensée par des œuvres de destruction. Demain, c’est un nouveau cycle de haine. It is War.   


Il était une fois, un pays paisible.

Jusqu'au jour où des armes firent leur apparition.

Sans réfléchir, les gens utilisèrent ces armes pour faire la guerre.

J’en faisais partie.

Je constituais une grande nation face aux autres.

Qui eux tirèrent leur force de leur nombre.

La bataille fut rude. Jusqu’à épuisement des armes.

Bien sûr j’en sortais principalement vainqueur bien qu’ayant subis des dommages.

Un jour les armes refirent leur apparition.

Etant l’ex-nation vainqueur, j’avais un pouvoir dissuasif

Et j’ai proposé de rester en paix en utilisant ces armes afin de construire un projet ensemble.

Au début, ce fut un succès. Jusqu’au moment où le projet fut voué à la destruction.

Les habitants ont alors choisi la destruction.

Rongé par la haine à mon tour du fait du non respect du traité de paix,

Je me suis également adonné à la destruction.

Un nouveau cycle de haine vit le jour.

Alors, je promis que dorénavant, j’utiliserai les armes uniquement pour la guerre.  


Pour une meilleure compréhension de cette histoire il vous faudra remplacer:

  • Pays paisible  = cour de récréation
  • Arme  = (boule de) neige
  • Construire un projet  = construire un bonhomme de neige.


Signé MGD… future star d’un prime time quotidien sans Nikos Aliagas mais à qui on ne peut pas offrir d’exotiques voyages pour que l’inspiration vienne à lui.

 

 

1210208232KA1lEcJ.jpg


L’ONU estime à 300 000 le nombre d’enfants-soldats enrolés dans les conflits qui traversent la planète. En guise de conclusion, on suggère la lecture d’ « Allah n’est pas obligé (d'être juste dans toutes ces choses ici-bas) » d’Ahmadou Kourouma. Ce roman est l’histoire de Birahima, un enfant soldat… la suite c’est à vous de la découvrir.


Et pour une introuction à la conclusion, une citation proposée par Inès : « il fut un temps où les hommes se sentaient tous libres et egaux en droit parce que tout le monde était armé. Seulement voila le chaos regnait, la peur etait permanante et la vie bien trop courte alors les hommes déposèrent leur armes et les mirent entre les mains des politiciens et des policiers mais la violence et la peur continuaient à regner parce que la violence n'est pas inhérante à un système mais à l'histoire du genre humain de son début à sa fin » [LA COMMUNE].

PS: Nous n’oublions pas Toussaint Louverture, ses enfants et sa Diaspora. Moult possibilités pour venir en aide à Haïti, pas besoin de les rappeler.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : Le BLOG de La-Babouch-K
  • Le BLOG de La-Babouch-K
  • : Nous, notre gueule & l’ego-trip de notre notre propre personne.
  • Contact

Intro à la Conclusion..


La-Babouch-K® est née d'une fusion entre une chaussure pointue aérodynamique reçue en pleine face et d'une matriochka alcoolisée au thé à la menthe.

Bon ok, en vrai c'est parce qu'elle est ethniquement beur demi slave et qu'elle a une passion pour la chaussure pointue d'Afrique du Nord.

La-Babouch-K® c'est toutes les babouches (K ou pas), co-auteurs et instigateurs d'idées pour l'alimentation de la billetterie blogienne.

Alors, enfile tes babouches, n'hésite pas à laisser tes impressions, critiques, idées ou suggestions...

Bonne errance en Babouch-K-ratie ®.

Recherche-K