Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2010 1 29 /03 /mars /2010 13:20

Brasil--7-.jpg

Il fut un temps, jadis, naguère, où je n’étais pas collée un mercredi sur deux et où l'UNSS prenait peu de place. Une époque fort-fort lointaine où la bibliothèque n’était pas synonyme de calvaire ou de tortures universitaires. Ayant, très tôt réalisé que mes prédispositions pour devenir Astronaute ou Présidente de la France étaient plus qu’insuffisantes, je cherchais déjà un plan B. Balayant du regard les livres, entre les rayons « sciences & techniques » et « société & civilisation » de la bibliothèque, j’ai accidentellement trouvé ma nouvelle vocation. Mes yeux se sont posés sur la tranche de : « Brésil, épopée métisse » de Mario Carelli. La bibliothèque municipale n’en savait rien mais elle venait de m’offrir un passeport pour l’aventure. Il n’était plus question pour moi de quitter la terre pour la lune car cette première trouvaille marquante fut le déclic de ma chasse au trésor. De lecture en lecture, ma passion brésilienne n’a fait que grandir et c’est très sûre de moi, qu’un mercredi après-midi, j’ai décrété que je deviendrai Exploratrice ! N’ayant ni l’âge de raison, ni celui de barouder en solo, j’ai sagement vécu mon exploration par procuration… Bah quoi ? Avec mes BN enveloppés dans de l’alu et ma pièce de 5 francs, je n’allai pas faire long feu dans la jungle ! Ne sachant pas encore que des études pour devenir exploratrice existaient, je me projetais et me suis longtemps persuadée qu’après le bac (si lointain à mes 10 ans) je partirai à la découverte du Monde ! Le bac en poche, ma mère m’ayant menacé de me rayer du livret de famille, je n’ai pas fait le tour du Monde. Je me suis finalement contentée de m’inscrire à la fac en socio-anthropo…


Le jour où mes babouches fouleront le sol brésilien, j’aurai la prétention de vous saouler avec cette riche Histoire et cette Culture métissée (Colocar alguma coisa na geladeira !), idéalisées par mon imaginaire dans lequel cette contrée lointaine est  l’opposée d’un « désenchantement du Monde ». Alors non je ne parlerai pas de la tempête qui en 1500, a déporté Pedro Alvares Cabral vers les côtes brésiliennes, des indiens, de l’expansion-colonisation-évangélisation-esclavagisme portugais, ni du futebol, de la capoeira, du vaudou, de Paulo Coelho, du bobo de camarao (une soupe de crevette), des favelas, des condominhos, du carnaval, de ses strasses et de ses paillettes… Je me contente de vous proposer ce qui m’a été le plus accessible et ce qui en partie alimente mon amour par procuration pour le Brésil : sa culture musicale à travers ma Seleçao en 15 titres. Ce chiffre m’arrange bien, non pas parce que la Brésil c’est 15 fois la superficie de la France mais car il m’oblige à être sélective dans mon éclectisme boulimique!

 

Vu que MEGAUPLOAD se fout de ma gueule:

http://www.megaupload.com/?d=GF6K3BYT
OU

  http://rapidshare.com/files/369574224/A_sele____o_do_La-Babouch-K.rar.html

 

 A seleçao do La-Babouch-K

f.jpg

Parce que « K-K-K-K-Carolina », Sidi A., ce billet est pour toi ! Oi, tudo bem ? Si moi je parle portugais ? Je t’en pose questions ?!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

  • : Le BLOG de La-Babouch-K
  • Le BLOG de La-Babouch-K
  • : Nous, notre gueule & l’ego-trip de notre notre propre personne.
  • Contact

Intro à la Conclusion..


La-Babouch-K® est née d'une fusion entre une chaussure pointue aérodynamique reçue en pleine face et d'une matriochka alcoolisée au thé à la menthe.

Bon ok, en vrai c'est parce qu'elle est ethniquement beur demi slave et qu'elle a une passion pour la chaussure pointue d'Afrique du Nord.

La-Babouch-K® c'est toutes les babouches (K ou pas), co-auteurs et instigateurs d'idées pour l'alimentation de la billetterie blogienne.

Alors, enfile tes babouches, n'hésite pas à laisser tes impressions, critiques, idées ou suggestions...

Bonne errance en Babouch-K-ratie ®.

Recherche-K