Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 14:35

20070306noye.jpg

 

Une sentence parmi des milliers est tombée aujourd’hui. Une injustice invisible, un fait divers quasi anecdotique: Sacha sera expulsé. Le recours de son OQTF (obligation de quitter le territoire français) a été rejeté. Sacha c'est mon cousin et ça aurait pu être chacun d’entre nous dans des vies parallèles. Moi-même fruit de l'immigration, je me dis souvent que la sans-papier ça aurait pu être moi ou mes parents si la chance de la régularisation ne leur avait pas souri. Avant de partir ils regardaient la France comme l’Univers de tous les possibles, celui où ils pourraient se construire et s’épanouir. Finalement ça n’a été que frustration, déracinement et condescendance perpétuelle. S'ils ont gagné la France ce n'était pas pour grossir les chiffres de l'immigration, être des poussières de quotas ou des apatrides mais car ils espéraient un avenir meilleur peur eux-mêmes, la famille qu'ils fonderaient et pour les leurs restés au pays. J’ai honte de cette France ignoble, inhumaine et humiliante qui condamne, expulse, rafle et se dit pays des Droits de l'Homme. J’ai mal à cette France qui fait la chasse aux sans-papier à la banque, à la sortie des écoles, au commissariat. Qui parque des nourrissons dans des centres de rétention, qui ficelle et bâillonne des hommes pour mieux les faire embarquer dans le charter du retour et qui s’applaudit lorsque elle démantèle la Jungle calaisienne de la honte. Cette France de l'Aliénation, de l'Inégalité et de l'Hostilité n’est pas la mienne. Elle est malade, son inhospitalité et l'accueil qu'elle fait aux immigrés est symptomatique de la santé dégradée de notre société.


Même si circuler est un droit fondamental (art. 13 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme), passer les frontières est le luxe réservé aux marchandises et aux seuls migrants choisis. Ce serait le privilège de certains habitants du Nord qui ont la « possibilité » s’ils le désir de voyager  et de s'expatrier comme bon leur semble. Toi habitant du Sud, si tu n'es ni choisi ni bien né tu as le seul droit de brûler les frontières, de vivre indignement en situation irrégulière. Qui y a-t-il de plus noble que de ne plus être spectateur de sa destiné ? N’est ce pas un droit fondamental de pouvoir faire le choix de son existence ? Certains auraient le droit de vivre et d’autre à peine de survivre face aux échos d’un univers bouché. L'Homme n'a t-il pas le devoir de faire ce qui est en son pouvoir pour s'élever? N’a-t-on pas le droit de s’accomplir? N’a-t-on pas le droit de saisir les opportunités ou d’occasionner sa chance et ainsi vivre dans le respect de soi, de ses convictions et dans la dignité la plus totale ?


Pas besoin de subir des cours de démographie pour comprendre que la majorité des circulations se font du Sud vers le... Sud, et que les migrants internationaux ne représentent que 3,1% de la population mondiale, 200 millions d'âmes, soit une goute d’eau dans l'océan! Il n’y a pas plus d’immigrés aujourd'hui en France qu'il y a 70 ans. Les migrants légaux représentaient 6,3% en 1936, 7,5% en 1975 et 7,5% en 2008. Concernant les migrants illégaux sur notre territoire, les estimations sont d’une folle stabilité depuis plusieurs décennies (400 000 virgule 1 âmes). Les causes principales de l'immigration ne sont pas uniquement économiques et ce ne sont pas les plus pauvres qui migrent car celui qui quitte son pays est généralement celui qui à le plus de capitaux (scolaire, économique, sociaux, etc.). La misère du Monde ne va pas envahir le France car si c'était le motif du départ ils seraient des millions d'exilés en marche vers votre forteresse hexagonale. Il n'y a pas de vague déferlante ou d'invasion. Ce n'est qu'un fantasme, un mythe réifié à chaque échéance électorale, à chaque moment ou la classe politique a besoin de faire diversion des sujets essentiels. Fermer les frontières n'est qu'un alibi sécuritaire car il est illusoire de croire que ça puisse freiner les 'vocations'. Stigmatiser et associer l'immigration à l'insécurité est toujours plus facile que de trouver des solutions aux vrais problèmes (mal-logement, dégradation de l’environnement, de l’économie, du travail, de la santé, de la solidarité nationale, etc.). Comment ceux qui représentent une goutte d'eau dans l'océan peuvent autant monopoliser l'espace médiatique et public français?


 «La France ne peut pas accueillir toute la misère du monde MAIS elle doit savoir en prendre fidèlement sa part » car c'est son devoir! Après avoir pillé ses anciennes colonies, après avoir rabâché "nos ancêtres les gaulois", après avoir distillé ses grands principes Universaliste et Humaniste, après avoir fait appel à la chair à canon et à la main d’œuvre immigrées … le retour d’ascenseur n’est pas des plus naturel ?  


Une régularisation massive ne va pas bousculer d’avantage notre économie car s’ils y a des illégaux c’est qu’ils répondent à une offre permanente de travail et que la législation de plus en plus restrictive produit la catégorie « sans-papiers ». Ils rentrent souvent sur le territoire en toute légalité mais il devient de plus en plus difficile de renouveler un titre de séjour. Certains diront que tous nos malheurs viennent des étrangers et que chez les VRAIS français, il y a bien pire. Oui, il y a des SDF, des personnes âgées qui meurent dans l'indifférence, moult personnes au fin de mois difficiles et j'en passe. Mais en quoi une injustice serait plus ignoble qu’une autre ? D’autres, les opportunistes socialistes vous diront que la main d’œuvre immigré est un moyen d’abaisser les couts salariaux car ils alimentent la machine de la croissance en produisant et cotisant. Je passe les autres prétextes démographiques et utilitaristes... Ils ont tendance à occulter le fait que les pays de départ sont siphonnés de toute leur ressources naturelles et humaine (la matière grise : médecins, ingénieurs, professeurs, etc.) et que les autres ne seront jamais qu’une main d’œuvre corvéable, taillable et jetable… et au mieux des consommateurs occupant des postes ingrats et délaissés. Ainsi, Je plaide pour une régularisation massive pour que ces humains soient plus que des statistiques, pour que tout les Sacha ne connaissent plus la peur, le chantage ou la délation du patronnât esclavagiste et que nous, ne vivions plus dans la honte et l’hypocrisie.

 

Parce qu'on a tous quelque chose en nous de sans-abri, de sans-travail, de sans-revenu-fixe, de sans-voix, de sans-espoir… et SURTOUT parce que comme le dit Kanniyan Poongundran : « Tout est mon pays, tout est ma parenté ». J’ai plus qu’une pensée pour Sacha qui sera expulsé malade; pour la famille du Petit Ben cueillie à la sortie de l'école, pour B., plaqué un jour d'automne dans la boue pas les forces de l'ordre et que je n'ai plus jamais revu, pour R., morte en rétention et pour tous ceux qui vivent ces situations et parcours du combattant, qui savent la souffrance et qui ont la rage de vaincre. Carte d’identité, carte de séjour… Bonsoir !

Repost 0
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 20:20

 

 

http://www.iloveparis.org/public/032010/Noir_Blanc.jpg

Ah je vois qu’on m’avait oublié depuis 2002, hein ? Et bien je suis revenue ! Qui suis-je ? Personne... Si ce n’est l’insécurité postélectorale qui fait encore et toujours trembler la France. J’espère que je vous ai manqué !? Quoi, vous ne vous êtes toujours pas habitués à moi alors que je reviens cycliquement au grès des échéances électorales ? Faudrait commencer à vous y faire car je reste l’un des meilleurs arguments de ceux qui convoitent le CDI de 5 ans de PDG de la France. Les politiques me plébiscitent, le temps de persuader l’opinion publique, que je ne suis pas seulement l’arbre qui cache la forêt des vrais maux de notre très chère société qui n’a que des problèmes. Bien sûr que non, je ne suis ni un prétexte, ni un écran de fumée, je suis LA préoccupation numero uno. N’est pas insécurité qui veut !


Avant que j’oublie, je tiens à remercier le 4ème pouvoir, pour me mettre sous les feux des projecteurs. Ah oui les journalistes ils savent très bien ma manipuler et démontrer que moi l’insécurité je pullule en France. J’aimerai être de la menthe sauvage pleine de fraîcheur mais je ne suis que de la mauvaise herbe desséchée. Il m’arrache et je repousse, alors que j’ai ma casquette à l’envers ou pas, le casting est toujours le même ! Peu importe l’époque, de toute façon les politiciens ont été opérés de la honte depuis fort longtemps !

   

Moi l’insécurité je vous demande d’arrêter de me réduire à mon simple écho c’est super insultant à la fin ! J’existe mais on ne s’intéresse pas à mes causes ou aux solutions pour m’éradiquer… Tout ce qui les intéresse, c’est le bruit que je produis !  On parle de moi à tout va, mais jamais dans ma globalité. On ne retiendra de moi que mon côté sensationnaliste, ma forme mais jamais à mon fond. Je ne suis pas seulement une incivilité faite à une mamie, un bus cocktail-molotové ou un graffiti sur un wagon de TER. Ni seulement, un meurtre, un viol, une gifle, un hij-niqab, la violence à l’école, une mini-jupe mais aussi un 5 feuilles fumé au clair de la lune.

   

Je suis un abus de biens sociaux, un détournement de fond mais surtout de la vérité. Je suis une violence perpétuée envers monsieur et madame tout le monde, bien plus symbolique que physique. On ne me comptabilise pas toujours dans les statistiques de la délinquance car je suis aussi la fraude faciale, une ségrégation sociale ou spatiale. Je suis la discrimination au logement, à l’embauche, un plan social ou la menace d’un licenciement. Je suis la précarité et je fais même mal au travail. Je suis la bande de Gaza occupée, une expulsion-charterisation, une bavure policière passée sous silence. Je suis le numero d’ecrou n° ??927, le système de protection sociale qui s’américanise, un SDF qui meurt sur le bitume…

 

Je suis un discours souvent culpabilisant, un matraquage verbal quand on rajoute le suffixe « ons » à sauvage, lorsque on veut karcheriser « le bruit et l’odeur »… Plus on a connaissance de ma potentialité, plus on se protège et moins on me tolère. Et pourtant, le risque zéro n’existe pas. Souriez, je suis un simple cliché, un re-SENTIMENT fait de peur et d’anxiété. Et vu qu’on va tous mourir en 2012, non pas d’une prophétie Maya… mais d’une réélection de Nicolas Paul Stéphane Sarközy de Nagy-Bocsa… alors tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles ! Non, vous ne croyez pas?

 

Signé la TEAM-K,

qui n’aime toujours pas l’orthographe

mais qui souhaite du courage aux étudiants.

Repost 0
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 11:59
BLEUBLANROUGE.jpg

Que diantre, c’est 2010 on est mail-able et il y a une poignée de jours on a reçu une question :

 « […] Quand il y a une babouche ça va ! C'est quand il y en a beaucoup qu'il ya des problèmes. Alors, dis Babouche avec ces histoires d’identité nationale tu penses pas qu’ils finiront par vouloir t’interdire? »   

Nous interdire et puis quoi encore! Arborer une paire de Babouches n’est pas une provocation. Ni être en contradiction avec les valeurs républicaines. C’est un profond effort psychomoteur de chaque instant, un style de vie qui n’est pas donné à tout le monde. Combien ont eu la démarche hésitante ou ont essayé de sprinter en Babouches pour finir par trébucher ?

Nos Babouches refusaient de se prononcer sur cette prophétie UMP-ienne déjà annoncée dans le nom à rallonge du ministère de l’immigration, histoire de ne pas légitimer ce délire sarkozyien. Mais vu que nos Babouches pensent à leur avenir & leur confort, il n’en a pas fallu plus pour les faire réagir sur cette question d’actu qui titille la France depuis TOUJOURS.

A l’heure de la mondialisation, nos Babouches comprennent que l’Hexagone a peur et se replie sur lui-même mais rien n’excuse la France pour son séparatisme, sa ségrégation ou ses discriminations ! Nos Babouches ont mal à leur France mais pas à leur identité. Elles sont la France et même si on leur rend souvent mal, elles aiment la liberté, l’égalité et la fraternité. En quoi un gouvernement X ou Y croit pouvoir planifier, théoriser l’identité et par là même imposer son idéologie ? L’identité ne s’inscrit pas sur un papier plastifiée ! L’identité n’est pas une donnée innée, un acquis ou une course de fond après des mirages et des illusions chimériques. L’identité ne se négocie pas, ce n’est pas un contrat moral passé avec l’Etat ni plus une récompense. C’est l’élaboration permanente, d’un sentiment individuel à une appartenance collective et le partage d’un destin commun.

25 ans que nos Babouches ont marché pour l’Egalité. Combien se sont embeurgeoisées en professionnalisant leur activisme associatif ? Combien ont galochées le PS qui finalement leur a mis une grosse quenelle ? Et surtout combien de Babouches amères, déçues des vaines promesses ? La Droite, qui la 1ère a nommé des issus de la diversité comme ils aiment si bien le dire, ne courtise plus le vote assimilé-immigré mais veut s’octroyer les faveurs de l’électorat de la droite de la Droite. Ce faux débat nauséeux se focalise sur la question de l’immigration et plus spécifiquement sur une stigmatisation des musulmans et assimilés de France. Il a pour conséquence d’être un grand déversoir raciste de l’inconscient collectif qui permet à une partie de la population de ne plus se gêner pour afficher clairement ses positions racistes et méprisantes. Merci Eric Besson, grâce à vous, ils peuvent tout haut dire leur xénophobie, leur haine et leur rejet, que jusque là ils osaient à peine chuchoter.

Il y a 6 mois, qui connaissait l’existence du niquab et surtout qui s’en souciait ? Même si la laïcité en France est à plusieurs vitesses, à quoi bon légiférer pour 367 femmes ? Ce n’est qu’un moyen supplémentaire de mieux stigmatiser pour mieux régner! Qu’est ce que l’identité nationale débattue, ci ce n’est le minaret qui cache la forêt de l’islamophobie ? Ca n’avait pas l’air si dérangeant d’édifier des églises par-ci par-là sous l’empire colonial! Quelles seront les prochaines étapes ? Démanteler un après un les éléments de l’architecture des mosquées ? Interdire le couscous et décider d’une longueur réglementaire de la barbe ? De loi en loi ils finiront par vouloir interdire le droit à la différence, la tolérance et l'ouverture d'esprit qui les accompagne.

 

« La France tu l’aimes ou tu la quittes ». Alors nos Babouches invitent tous ceux qui ne se reconnaissent pas dans la diversité de la France à le faire. Inutile de citer toutes ces phrases assassines, Gauche, Droite, même combat : celui de l’opportunisme ! Que celui qui connait la Marseillaise par cœur jette la 1ère pierre à nos Babouches ! Nos Babouches ont-elles besoin d’une intraveineuse d’identité nationale pour se sentir françaises ? Usées, elles n’ont pas peur de la vie car elles ont l’ambition et la rage de leurs pères. Elles vont enlacer la réussite pour que jamais elle ne les quitte, elles donneront tout, espèreront peu et n’attendront rien ! Rien de ce système, rien de ce pays, rien de son identité formatée.

 

PS : Les illustrations sont de l’artiste iranienne Shadafarin Ghadirian

PS1 : Jean Monnet disait : « Il faut amener l'esprit des hommes vers le point où leurs intérêts convergent. Ce point existe toujours. Il suffit de se fatiguer pour le trouver».

PS3 : ce blabla n'est ni pour ni contre le Niqab, il s'en fou, n’a pu être rédigé en Kikoolol (sorry Da Super8) et est dédicacé au Tueur d’abeille et à une Bouteille de Ketchup…

PS4: Rien à voir mais... Si t'aimes pas ZAPP, La-Babouch-k te zappe, on aurait pu en faire tout un billet  mais... (projet téléchargeable) 


tuk.jpg

Repost 0
25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 07:06

       Il était une fois, dans un pays appelé fort fort connecté, où le temps passe et passe et passe et où beaucoup de choses ont changé mais qui aurait pu s'imaginer qu'Internet aurait tout bouleversé? Je fais le bilan calmement et je me souviens du jour où t'es rentré dans ma vie, presque de la préhistoire, on ne roulait qu'à 64k et tu n'avais rien d'illimité. On t'a vendu comme étant un lieu d'échange, de partage, mine d'informations et ça faisait tout drôle de parler instantanément avec un mec de Ouagadougou alors que j'étais dans mon salon. Rassembler les gens et avoir le Monde en un clic, comme ce voeu était pieux! Moi qui croyait que le passage à l'an 2000 c'était de porter des combinaisons en alu et de se déplacer en navette spatiale: être un Bogdanoff en quelque sorte! Grâce à toi je peux apprendre, acheter, vendre, trouver un mari ou retrouver ma meilleure cop'copinette de maternelle, pimper ma life et la google-earther mais pas encore organiser de révolution et tous ça pour 29€99! Qui aurait cru que j'aurai pu recevoir des spams à foison, consommer rapidement mais plus inutilement, m'adonner au voyeurisme et rêver doucement mais sûrement que moi aussi je peux être l'Amandine du 38 d'un jour (presque star de toujours)? Qui aurait prédis que la culture serait en surdisponibilité et que j'aurai 1TO de mp3 que je n'écouterai jamais? Ainsi, j'avale et je survole boulimiquement, histoire de ne pas me sentir dépassée par une machine et son univers immatériel. Longue vie à ce siècle de la non communication. C'est fou ce qu'on peut faire des 26 lettres de l'alphabet et d'un arrobas. Je t'invite à cliquer sur www.désinformation.com et à vivre le Web 2.0 à fond parce que le net c'est la voix de tous les claviers avec ou sans fil. La toile me fait penser à ceux, qui au volant se curent le nez, croyant que leur voiture est une bulle. Bouh vilain je t'ai vu faire!

Je pense à ce site de l'ostentation, où il faut toujours dire bismillah avant de  tourner la skyroulette, sorte de microcosme / cyber-boite de nuit où chacun veut être le plus beau pour aller cliquer. Joli archétype de la société de consommation, où on produit des humains photocopies et pales copies à grande échelle, jeu de l'offre et de la demande ou pour deux hommes, tu as une femme et beaucoup de forme mais peu de fond... Skyrock ton univers impitoyable! Vu qu'illusion et apparences trompeuses sont obligatoires, il faut y offrir son plus beau profil, être le plus drôle ou le plus pieux, jusqu'à se caricaturer mais chasse le naturel il revient toujours au galop. Tout le monde accoste tout le monde et veut être assis au carré VIP. Certes l'entrée est gratuite, il n'y a pas de videur ou d'haleine alcoolisé, du vomi parfois voir souvent mais on finit vite par être saoulé. Il n'y a pas que des pornostars en herbe mais aussi beaucoup de prêcheurs qui cliquent aussi vite qu'ils remettent le cyber monde en place. C'est pas à Fatima qu'on apprend à mettre son hijab alors si vous vouliez faire du gardiennage, il fallait se lancer dans la carrière de maton ou de prédicateur anglican. On en revient toujours aux ego-trips et ego de l'égo! Il faut gagner des vies en racolant pour des défis, des com's , collecter les +5 du bonheur et de la vie éternelle. Les hommes copient collent des messages génériques et surtout automatiques et les femmes s'y laissent désirer en agrandissant leur cyber harem. Évoquer le Bouc-Fessé est inutile, puisque rien de très différent sauf qu'on y sélectionne ses 'amis', c'est pour ça que j'en ai 127, ah non déjà 129 car les amis de tes amis sont mes futurs ex amis. Poker, poker, poker moi, Dieu vous le rendra! Tout le monde se mêle de tout, commente photos et statut, est fan de ceci, adhère à tel groupe et t'ajoute à sa cyber vie en un tour de clic. Pardonnez nous ce voyeurisme à grande échelle, nous ne somme qu'humain. Selon La-Mensongeuz on y croise beaucoup d'ingénieurs, de mecs dans l'import-export-transport, de neuro-cardiologue-astronautes, qui dégainent leur coordonnées plus vite que leur ombre mais surtout beaucoup de dealeurs de vent daleux et là pour tuer le temps. Allez viens on fait un CAM to CAM, déshabille toi coquin, c'est sexy foliz' ce soir! Que se passe-t-il une fois déconnecté? La vie n'est plus? J'aime imaginer les skyusers lâchés en pleine rue, la bouche en cul de poule, le décolleté prononcé, les abdo à l'air, et l'injure facile... Blogstar blogstar je veux être une blogstar alors cliquez-moi, commentairez-moi, votez-moi mais surtout AIMEZ-MOI!

PS: Merci à l'armée US sans qui ce blog ne serait pas!

PS1: Facebook c'est pas plus fort que la Babouch-k ! I'm alive!

PS2: Toi inventeur du wizz je te maudit, tu fais vibrer mon écran mais pas mon coeur!

PS3: La rareté faisant la valeur, faut charbonner dure dans la mine internet pour trouver des diamants... (merci à mes jolies rencontres matérielles, immatérielles et à matérialiser)!


Clin d'oeil à Shrek, au Bilan, à La-Mensongeuz (aka Amalou), aux 36 15-[m]IRC-AOL (qu'êtes vous devenus?), au Blanc-Mesnilois de Ouagadougou (Najim du 93), aux Bogdanoff brotha, à Amandine du 38 (et même Morsay), Enrico Macias, à Sega, aux AZERTY & aux webcams malmenés du monde entier...


Repost 0
11 février 2009 3 11 /02 /février /2009 13:38

        Douce France, cher pays de mon enfance, tes papiers de papier et une application quotidienne de white spirit afin de karcheriser ou dissoudre nos particularismes ne suffisent pas pour que tu nous aimes juste un peu et même pas beaucoup, passionnement ou à la folie. "Le nègre fait mille efforts inutiles pour s’introduire dans une société qui le repousse, il se plie aux goûts de ses oppresseurs, adopte leurs opinions et aspire en les imitant à se confondre avec eux". La France n'affectionne pas toutes ces gouaches, elle aime le blanc qui lave plus blanc que blanc. Alors dès qu'un raciste n'est pas caucasien ça reste super déroutant. Comment, quelqu’un, sujet au racisme ordinaire peut-il en arriver là? Avant d'être une potentielle victime, il est humain - donc parfois aussi louche que le prix d'une brique de lait chez l'arabe du coin - et a ce besoin viscéral de classifier et de hiérarchiser les choses donc les individus... Pourquoi les damnés de la Terre seraient de gentils bisounours fraternels? Marianne, le passé est poussière mais n'oublie pas le chemin parcouru parce qu’il se peut que tu te prennes un coup de #%@§ disproportionné (on le sait tous les noirs en ont une grosse, à défaut d'un cerveau!). Tes enfants illégitimes te feront payer ton instinct maternel inexistant, si tu continue à nier ce que tu es! Voilà où mène ton négationnisme aigu: au Mouvement des damnés de l'impérialisme (fondé par Kémi Seba, ex Tribu de Ka) et sa soit disant Diaspora Kémite. L’objectif de cette organisation groupusculaire afro-centriste est de diviser pour mieux régner en pronnant la séparation des races et d’«assurer la dignité du peuple Kémite et son droit à s’autodéterminer...». Toujours des mots, encore des mots qui cachent une folle réalité. Le peuple kémite a-t-il besoin d’assistance ? Conscientiser les kémites comme s'ils ne savaient pas la place qu'on leur réserve: voués à la paresse, aux alloc et à la délinquance en trois V: viol, vol, violence. Est-ce naturel de revendiquer sa pigmentation et de la crier haut et fort alors que ça se voit comme un cheveu sur la langue s’entend? Le degrè de mélanine serait-il suffisant pour rassembler des individus si distincts les un des autres? Moi, qui pensais qu’un un homme en valait un autre et qu’un Zaïrois n’avait rien de commun avec un Haïtien mise à part le tréma dans leur appellation. Revendiquer des droits face à des expériences de préjugé et de discrimination me parait plus sensé et être noir ne serait-ce pas, d’avantage porter en soi une peine invisible? Chaque lutte ne concerne que celui qui la mène! Chaque combat nécessite un adversaire mais ici le fight est entre Leucodermes (blancs), Sémites: (arabes, juifs et sympathisants de leurs causes) et Kémites (diaspora afro-égyptienne). Pourquoi Orangina sanguine est t-il si méchant et Kémi Seba si haineux et raciste? Parce que! Un taux élevé en mélanine n'immunise pas contre la connerie! Sacré élève mégalo de l’école de la lamentation, guide non spiritualo-culturelophilosophique, «voix des sans voix», archétype de non réussite (intellectuelle) et pseudo messie de la cause kémite. Tu veux être ce que tu ne seras JAMAIS: une victime menaçante mais n’est que le fruit de sa propre frustration! Folle ex-Tribu de Ka qui croit que la mise à genou des non-kémites, libérera l’Afrique et que des dédommagements pourront être réclamés (pour le commerce triangulaire, l'esclavage, le colonialisme et le post-colonialisme). Une fois la revanche prise, Kémi Seba se voit regagner le Continent berceau de l’Humanité car ‘il ne souhaite pas mourir de vieillesse en regardant la Tour Eiffel, mais retourner auprès des siens’. C'est ça la rupture avec l’occident: prendre un avion direction Kémite-land? Il est plutôt l'heure de la thérapie de groupe et du rapatriement vers les succursales psychiatriques! Je n'évoque pas le cas Dieudonné, supporter de ces petits hommes noirs, qui hiérarchise souffrance et ignominie; et chatouille l’ami borgne du FN. Le nom change et quelques vestes idéologiques se retournent: les kémites organisés ne parlent plus d'antisémitisme mais d'anti-sionisme et plus des Blancodermes en tant que suprémacistes ... Ah politiquement correct quand tu nous tiens! Je n’ai pas attendu Kémi Seba pour savoir que jamais les petits beurs (pas de LU) et autres damnés de la Terre ne seront légitimes! Rien de neuf, l’aliénation, la servitude et la soumission restent le lot quotidien de beaucoup et pas seulement des descendants d’esclaves. Nous sommes tous enchaînés et les leucodermes y compris! L’idéologie dominante reste prégnante car intériorisée si facilement par les sujets de la République et les miettes que nous offre cette dernière nous laissent dans l’illusion de la victoire! Nous sommes atteints du syndrome de Stockholm car nous finissons par nous attacher et à aimer notre bourreau.

Repost 0

  • : Le BLOG de La-Babouch-K
  • Le BLOG de La-Babouch-K
  • : Nous, notre gueule & l’ego-trip de notre notre propre personne.
  • Contact

Intro à la Conclusion..


La-Babouch-K® est née d'une fusion entre une chaussure pointue aérodynamique reçue en pleine face et d'une matriochka alcoolisée au thé à la menthe.

Bon ok, en vrai c'est parce qu'elle est ethniquement beur demi slave et qu'elle a une passion pour la chaussure pointue d'Afrique du Nord.

La-Babouch-K® c'est toutes les babouches (K ou pas), co-auteurs et instigateurs d'idées pour l'alimentation de la billetterie blogienne.

Alors, enfile tes babouches, n'hésite pas à laisser tes impressions, critiques, idées ou suggestions...

Bonne errance en Babouch-K-ratie ®.

Recherche-K