Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 09:06

tide.jpgAssez étonné cette année, je n’ai pas eu à glisser un billet e 50dirhams dans mon passeport pour pouvoir passer la douane. Le Maroc aurait-il changé ? Séquence émotion et investigations. Vérification et déambulations me permettront de répondre à cette question.

 

Le Maroc reste le pays number one de l’irrespect scrupuleux et dans les règles de l’art du code de la route. J’ai failli me faire écraser 3 fois et je n’ai jamais pu passer la 4e. Me voilà presque rassuré ! Effarouché par l’idée de mourir d’un accident de la circulation ou de me faire écraser par un mulet tractant avec les dernières de ses forces Moul’quelque-chose. Ce même qui dirige sa monture et qui n’a pas oublié quand j’ai tenté de marchander un dirham de réduction sur l’achat d’une pastèque. Note à moi-même : ne jamais sortir une liasse de billets bleus et m’attendre dans la foulée à ce que sarf me soit rendu.

 

Pas fou le hibou, je prends le premier taxi blanc, que j’allais partager avec 6 inconnus, chauffeur compris. J’avais oublié que celui qui a le volant, a le pouvoir, de ne pas mettre son compteur et surtout d’être naturellement  susceptible de me déposer n’importe où sauf là où je l’avais décidé. Et surtout, oui surtout, au milieu de nulle part. Nulle part ce n’est pas à 300 mètres de ton point d’arrivée. C’est plutôt en mode au milieu du jbel entre 2 chèvres alors que je voulais me rendre à Miami plage. Je n’ai pas été déçu, un frigo flottait dans l’eau. Tout va donc pour le mieux dans le meilleur des mondes.

 

Parlons-en des des Moul’quelque-chose. Le gang, que dis je la mafia la plus désorganisée du monde.  Si tu n’as pas de Rolex et qu’en plus tu n’as jamais entendu de ta vie leur litanie sur fond de klaxon, c’est que tu as raté ta vie mecton. Moul’javel, Moul’na3na3, Moul’ceci, Moul’cela, les déclinaisons ne manquent pas. Mon préféré reste, roulement de darbouka : Moul’Polo ! Chaque après-midi, il déambule de rue en rue, son cri de guerre à l’appui: « Polo poloooo polo tut tut tuuut ». Il sévit sans que personne ne s’inquiète réellement. Sauf les darons qu’on vient resquiller de quelques dirhams. Artisan recycleur, il deal ses bâtonnets façon bout de cagettes surmonté d’un amas congelé de sucre et de peinture. Verdict, il est bon de louer le Seigneur et aussi de finir la langue échardée et coloré d'un beau fluo.

 

Suspect, les rues sont presque propres. Oui presque propres, les montagnes d’ordures cette année ne me dépassent pas. Le Maroc reste tout de même le seul pays, où on retrouve des mika kelha (sac plastiques noirs) fossilisés. Le Mika Kelha est un peu ce qu’est le malo woussou au riz, le riz qui n’a pas de goût. Selon une légende urbaine  et qui a grave la peau dure, on aurait retrouvé au pied d’un zarboul-ier un spécimen de plus de 3500 ans. Le Mika Kelha rappelons le, est la seule chose que le marocain n’est pas en mesure de recycler, sauf peut-être pour cercler son couscoussier.

 

C’est le seul pays où tu règle tes comptes à coup de baygon avec des cafards. J'ai l'impression que plus fat que l'an passé, le cafard reste beaucoup plus évolué que nous humains. Pour preuve il saura très bien te rendre la pareille. Une fois que tu t'es auto-asphyxié par les vapeurs, tu peux l’entendre lâcher un « krrr krrr krrr, loupé ». Je les aurais un jour, je les aurais!

 

Dernier clin d’œil : le Tide, est un repère absolu pour moi. Depuis 150 ans (ou presque), le Tide n’est pas seulement une lessive mais une merveille à 1000 et 1 usages. Avec Tide tu laves le linge certes mais aussi la vaisselle, les tapis, les cheveux et les dents des mioches qui courent fal’zanka en slip la morve au nez. J’allais oublier, en cas de bobo il y en a qui prenne du Synthol, moi j’te dis : prend une cuillère de Tide frérot !

 

Après avoir constaté que le Tide a toujours une place monopolistique dans le cœur des marocains et sur le marché de l’hygiène, je pourrais presque rentrer en paix. Je finis quand même par me dire que la Maroc c’était mieux avant. Le Maroc ce n’est pas tout à fait (que) ce que je viens de vous décrire, mais si ce n’était pas le 1er producteur de Tbarguig (racontar) au monde, je n’aurais pu raconter toutes ses vérités qui font que le bled c'est une autre planète. C’est bien là un phénotype marocain par excellence, qui me laisse penser qu’un jour tout ça sera fini. Le Maroc c’était presque mieux avant, parce qu’à ce qu’il parait, aujourd’hui le rêve africain est principalement… made in China.


Il est facile de jeter la pierre… dans l’eau, mais sans accoler une image de sauveteur et de développeur à tout marocain qui quitte le sol chérifien pour se réaliser ailleurs, j’ai un peu de mal à digérer, que ce pays devienne pour certain, une aire de jeu, bonne à rien sauf pour assouvir une envie de vacances. Je n’ai pas toujours bien vécu le fait de manger des patates à toutes les sauces pour que mon père investisse outre méditerranée, mais avec du recul je me dis que ça faisait partie de son équilibre… ou peut-être que ça a conditionné son mal-être. N’ayant pas la réponse, j’ai tout de même mal quand j’entend X ou Y cracher sur son pays en l’évoquant avec un tel mépris. Alors oui, vraiment, je me le demande, si tout le monde va au Maroc en vacances, qui fera la révolution ?

Repost 0
Published by Al-Trabendiste - dans MarocKinerie
commenter cet article
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 12:50
maroc-d-antan.jpg
Pourquoi cliquer sur 'Ecrire un nouvel article' si ce n'est pas pour en publier un? Et bien tout simplement pour partager avec vous, non pas toute ma fortune, constituée de tickets resto et de charbons auto-combustiblse... NON mais pour vous suggérer un site que j'affectionne particulièrement: Maroc d'Antan... C'est une mine d'or iconographique à la rencontre des marocains de jadis naguère. Une véritable invitation au voyage dans le temps à travers une vaste collection de cartes postales, d'affiches et de gravures. Voilà c'est dit!


Repost 0
Published by S-H-S - dans MarocKinerie
commenter cet article
7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 22:54


            Ce texte n’a rien d’universel mais il y a de fortes chances pour que tu t’y reconnaisses. Comme souvent, t’as offert un bout de ton été au deblé; qui te l’a bien rendu turlutu l’hurluberlu ! Le titre de départ était :

« C'est pour la petite beur-geoisie qui boit du raïbi jamila ! »

Par conséquent, on ne vous parlera pas de :

-          La théorie du yaourt au citron : ta date de péremption étant sur l’opercule qui te sert de front, si à 25 ans t’es TOUJOURS pas mariée c’est alors que t’es vieille et périmée…


-          Ces intermittents du spectacle de la maghrébinité, pour qui l’humilité et le respect n’ont pas le droit de citer l’été de l’autre côté de la méditerranée.

-          Ceux qui font baver le blédien de base : fait lui miroiter ce que toi-même tu n’as pas et laisse le se noyer à Gibraltar ou au mieux s’échouer dans un pays que t’as envie de baiser jusqu’à ce qu’il t’aime.

-          Ceux qui pense qu’avoir-la riche-attitude (Léa quand tu nous tiens) c’est comme la confiture : moins on en a, plus faut l'étaler et plus les signes ostentatoires de richesses bling-blinguent jusqu’à la stratosphère.

-          Ces mêmes qui mangent des batata toute l’année, thésaurisant pour armer leur flambe de l’été. Ce ne sont pas l’arrogance, aussi grosse que la grain de caf’ au cou, le BM-cab, le jet-ski, ton français approximatif ou les cheveux décolorés qui développeront le Maghreb ou feront d’eux des Hommes. Qu’arrive t-il à nos chères têtes frisées en période estivale ? Sont-ils schizophrènes ou tout simplement cons comme des plats à tajine ? (SVP : ARRETEZ DE VOUS OXYDER LA TETE ! Primo c’est beurk et secundo, à la longue, ça doit dissoudre le cuir chevelu afin de mieux infiltrer vos cervelets de coquelet)

 

[On devrait délivrer  des visas à ces singes ! On est trop fort on a quand même parlé de ce dont on ne voulait pas parler !]

 

Oublions ceux qui diront pour leur défense que les jaloux vont maigrir ou que c’est celui qui dit qui y est ! Oublions ceux pour qui le pays n’est qu’apparence, jolies phrases œcuméniques ou crémeries du Maghreb qui traient les vaches immigrés jusqu’à la dernière goutte…


Adressons-nous plutôt à ceux qui savent rester Simple et Funky, ceux qui savent profiter du bled hors-saison, sans concession et qui fuient la mizeria touristique qui file la tourista (jeu de mots Ramucho)! Ceux pour qui le plus difficile dans les vacances, ça reste le retour. Rien à voir avec la reprise du métro-boulot-dodo mais qu’une fois revenu, t’aimerais déjà que ça recommence. C’est pour ceux pour qui le deblé ne se résume pas au niveau de vie accessible, au Ramadan, aux mariages, au tberguig, aux boites de la night ou à la plage. C’est pour ceux, pour qui le bled est une partie d’eux, qui le deblé « appelle, intrigue, inspire, fait autant peur qu’il attire ».

Pourquoi t’y retournes  encore? Il te faut bien râler sur un sujet à la rentrée et celui-ci marche à chaque coup. En réalité, c’est parce que ce retour aux roots, c’est dire bonjour et au revoir à des personnes que t’aimes, souvent la larme à l’œil en jurant que tu reviendras l’année prochaine. Vivre l’instant présent en l’immortalisant à coup des flashs de ton numérique car la peur de ne plus jamais se revoir pointe le bout de son vilain nez. Profiter de ces petits moments de vie rythmés au son de l’Adhan, dans cet ailleurs où tu n’as pas besoin d’une montre mais où te poursuit comme une ombre ce flippe viscéral que l’anecdotique  résume ce séjour si longuement préparé. Car un séjour au deblé ça demande une préparation mentale de fou. De la répétition générale, tu montes sur scène le grand soir de ton arrivée. Tous les projecteurs se braquent sur toi, l’enfant du pays. Tous ces visages aimant te pincent la joue et te rappellent combien tu as grandi loin d’eux. De la chaleur humaine partagée sans tricherie, des nuits blanches pour rattraper le temps que l’on croit perdu, des séances de bronzage sur la stah à refaire le monde sirotant des litres d’2atey bi ne3ne3, des éclats de rires et beaucoup de larmes et tout faire pour que ces moments durent une vie.

 

Et vous, les 3 lecteurs et demi du blog, qu’est ce que vous faites pour les vacances ?

 

3 petits tours, 2 liens vers des articles très bien et puis s’en vont …

Le 1er
et puis bas le 2eme..


Najwa-baba en featuring Camilo-zino,

sur une instrumentale-libre-adaptation de

« C’est pour la petite beur-geoisie qui boit du raïbi jamila »

by La-Babouch-K.


Repost 0
Published by S-H-S - dans MarocKinerie
commenter cet article
14 janvier 2009 3 14 /01 /janvier /2009 04:14

          
Ça vous dit un verre de thé à la menthe? Servez-vous, c'est cadeau! Vous savourez? C'était bon? Alors raquez les 1€99 cents. Vous m'avez pris pour Paris Lipton? Vous voulez autre chose? Des chebbekias peut être? Okay, mais alors faut compter un supplément!

Maintenant que votre soif est étanchée et que vous êtes bien réchauffé, laissez moi vous conter...


               En me levant ce matin (en retard comme à mon habitude), j'ai eu une douce pensée pour le Maroc et mes 5 sens se sont réveillés, d'un coup (nul besoin d'une introduction funky) !


Un article ne suffirait pas pour exprimer mon big love pour ce pays de l'alchimie et des paradoxes... et encore moins pour mes racines... déracinées... et rempotées.


Le Maroc, c’est ces petits détails qui, quand tu as moins d’une décennie, paraissent énormes comme un pas sur la lune. Ces petits riens qui font la vie et qui jamais ne te lâcheront ! Ce n'est pas le Maroc de carte postale qui m'a réveillé mais la nostalgie de mon enfance...  


C’était de longs trajets en voiture, les retrouvailles avec des cousins que tu connais sans connaître, la liberté et les 400 coups. Je me rappellerais Ad Vitam Aeternam du sel sur mes lèvres aux Sablettes, du souk aux épices, du linge saveur Tide, fraîchement essoré et de ma peau rouge à la sortie du hammam. Les cafards volants, nageurs, et increvables... les rats qui ressemblent à des chats et les chats qui ressemblent à des chiens. Les dessins animés mal doublés, au point que les lèvres remuent encore alors qu’il n’y a plus de son et vice versa. La mosquée Hassan II que la mer chatouille jusqu’à l’érosion... Le Muezzin, le vendeur ambulant de thé (naaaaaaaaa3na3, calmooosssss, za3bouul)... L’urbanisme colonial ajusté à l’architecture arabo-musulmane... C’est aussi les Bubbaloo,
le Pom’s, les Polo-polo à 1 dirham, Sim Orange, Tofita, Kojac, la Cigogne, Judor, Crush, le raïbi, les bongos, les graines de tournesol plein les poches, les Hawai en tout genre... En gros des produits tellement chimiques, que seuls peuvent avaler,
les personnes du mauvais coté de la méditerranée  & tout en prolongeant leur espérance de vie. Avec du recul, tu te demandes comment t’as fait pour boire et manger ces trucs tout en gardant toutes tes dents ! Le Maroc, c’est avant tout l’altérité à laquelle on me renvoie, ici, en Héxagonie : mon pays...

Bon j'arrête de m'improviser guide touristique ... Les articles sont là pour durer, pas pour saouler. Je suis sortie de mon lit, et qu'est ce que je vois? DE LA NEIGE! Mais n'importe quoi, y a plus de saison ma bonne dame. Ma BM-Double pieds n'étant pas équipée de baskets-pneus-neige, il ne me reste plus qu'à allez faire un thé et une galette de harcha ou à me recoucher... Quand te reverrai-je, pays Merveilleux?


PS: NON ! je ne suis pas payée par l'office du tourisme marocain ....



Pics: Ma Smala     (Adil, Sab, Hass, Dal, Asma) direction Moha2Media...
Repost 0
Published by S-H-S - dans MarocKinerie
commenter cet article

  • : Le BLOG de La-Babouch-K
  • Le BLOG de La-Babouch-K
  • : Nous, notre gueule & l’ego-trip de notre notre propre personne.
  • Contact

Intro à la Conclusion..


La-Babouch-K® est née d'une fusion entre une chaussure pointue aérodynamique reçue en pleine face et d'une matriochka alcoolisée au thé à la menthe.

Bon ok, en vrai c'est parce qu'elle est ethniquement beur demi slave et qu'elle a une passion pour la chaussure pointue d'Afrique du Nord.

La-Babouch-K® c'est toutes les babouches (K ou pas), co-auteurs et instigateurs d'idées pour l'alimentation de la billetterie blogienne.

Alors, enfile tes babouches, n'hésite pas à laisser tes impressions, critiques, idées ou suggestions...

Bonne errance en Babouch-K-ratie ®.

Recherche-K